Sandra Moreaux vit et travaille en Isère.

– RÉSIDENCES –
Résidence Les Sana – Saint Hilaire du Touvet – 2016/2017 (38)
Résidence à Uriage – avril/mai 2016 (38)
Moulin du Gôt – Saint-Léonard de Noblat (87) mars/avril et octobre/novembre 2015

– EXPOSITIONS –

2016

Banal quotidien (
installation), 26 (installation), Mauvaise graine (lithographie),
Correspondance (
installation), Récolte (installation),
Carotte (
installation), Enfin (vidéo)
Exposition personnelle

2015

Dentelle
13/13 – Villégiature d’Art Contemporain – Allevard-les-bains (38)
Exposition collective

Multiples
A pied d’œuvre Édition #2 « En l’air »
CROUS – Campus de St Martin d’Hères (38)
Exposition collective

Météo de la semaine
365 Drawings – 365 Dessins – Anières (Suisse)
Exposition collective

2014

Dentelle 
et Dentelle de papier
“ I like to cut” – Moulin du Got (St-Léonard-de-Noblat)
Exposition collective

Pli&Repli
Installation participative – Commande Ville de Maisons-Laffitte (78). Salon des Arts
Exposition collective

Météo de la semaine
365 Drawings/365 Dessins – Reading (Royaume uni)
Exposition collective

2013

Sous l’étiquette; La clé; A+; Dentelle; Multiples; Mauvaise graine; Mise en culture; Résonances
L’Art au Carré – Galerie Albane (Nantes 44)
Exposition collective

Chambre 103
Expériences Thérapeutiques – Maison des chercheurs étrangers (Nantes 44)
Exposition personnelle

Mise en culture
L’art prend l’air (Bouguenais 44)
Exposition collective

Arbres d’Espoir 
et Souffles d’Espoir
Commande “Jardins d’Espoir” – Octobre Rose- Estée Lauder Compagnie – Le Centre des Monuments Nationnaux.
Hôtel de Sully, La Conciergerie et Parc de Saint-Cloud (92). Paris (75).
Exposition personnelle

2012

Le silence est d’or
Exposition d’encres&collages.
Avec Dentelle Installation sur la vitrine de la galerie. Galerie Albane (Nantes 44)
Exposition collective

Dentelle 
et Dentelles papier
“Regards croisés sur… l’image et le rapport au réel” Carreau de Cergy – Pontoise (95)
Exposition collective

Le silence est d’or
Exposition à l’occasion des Journées des Métiers d’art (Rocheservière 85)
Exposition personnelle

Dentelle, A+, Multiples
in situ pour le 17ème Festival d’Artistes (Rocheservière 85)
Exposition collective

2011

Paroles #3
Délire de livres (Chartres 28)
Exposition collective

Dentelle
Dessins et sculpture – Château (Pornic 44)
Exposition collective

Chambre 103 
et Blessures
Exposition des encres “arrachées” du carnet et installation in situ.
Espace Rouille – Restaurant L’Atelier (Saint Nazaire 44)
Exposition personnelle

2010

Paroles #2
Puls’art (Le Mans 72)
Exposition collective

Le silence est d’or
Les femmes enflamment (Pornic 44)
Exposition collective

La clé
Installation pour les journées du patrimoine.
Château (Pornic 44)
Exposition collective

Le silence est d’or
Librairie Les vents m’ont dit ( Pornic 44)
Exposition personnelle

2009

Journal intime d’une pierre noire 
et Pléiade
Maison du chapitre ( Pornic 44).
Exposition personnelle.

Paroles #1
Balade artistique : ouverture d’atelier ( Pornic 44)
Exposition personnelle

Chambre 103
Les arts papier ( Nantes 44)
Exposition collective

2008

De l’art pour les enfants. Médiathèque ( Pornic 44)
Exposition personnelle.

2007

Balade artistique  : ouverture d’atelier ( Pornic 44)

1997

Cafetière à Mémé
A nous York ( Rouen 76)
Exposition collective

Dans la diversité des médiums (dessins, installation, sculpture textile ou vidéo), Sandra Moreaux se préoccupe toujours d’espace. Ses installations oscillent entre une approche structurante, une partition stricte et géométrique des lieux investis, et une prolifération organique, des échappées de couleurs, une vitalité libre.

Dans Banal quotidien, accrochage mural d’une série de peintures sur plaques de médium, la rigidité géométrique du motif de la grille accueille la présence fluide de couleurs sensuelles, qui ne sont pas sans rappeler celles du corps. Travail autour de la variation et de la tension entre deux systèmes, l’œuvre met en place des principes plastiques qui sont valables pour l’ensemble des recherches de l’artiste.

Ainsi, dans la vidéo Enfin, des forces similaires sont en présence : filmée en plongée au-dessus d’une piscine, l’image capte à la fois l’orthogonalité du carrelage, les ondes de l’eau traversée par le soleil, la sensualité des corps qui incise la surface de l’image. L’accompagnement musical de l’image distille des sons cristallins, gouttes sonores qui lestent les images d’une menace indéfinissable. C’est bien l’entre-deux que semble questionner l’artiste, qui fraye son chemin entre mémoire et projection, rituel et perte de contrôle, intimisme et froideur.

Sa dernière installation, #2.1 Une disparition, travaille sur la mémoire d’un espace singulier — un ancien hôpital. Avec une discipline monacale qui rappelle Sophie Calle dans son approche méthodique des lieux, Sandra Moreaux collecte, met en ordre et inspecte une série d’éléments qui sont ensuite scrupuleusement archivé comme dans un protocole archéologique. L’ensachage soigné fait référence aux scènes judiciaires, et corrobore les pistes déjà dégagées dans l’œuvre de l’artiste : l’élaboration d’un système, qui organise le monde en passant par l’abstraction (ici, la mise sous vide ) qui génère une tension troublante, en équilibre fragile entre préservation et asphyxie.